Libération des traumatismes par le RITMO (EMDR)

Libération des traumatismes par le RITMO (EMDR)

Qu’est que le RITMO?

Libération des traumatismes par le RITMO (EMDR )

Dans les années 1980, Francine Shapiro, une psychologue Américaine va découvrir une des dernières révolutions thérapeutiques : l’EMDR ( Eye Movement Desensibilization and Retraitement).

Cette technique sera testée avec succés sur les vétérans de la guerre du Vietnam victime de syndrome post traumatique. Le docteur David Servan-Schreiber importera ensuite cette méthode en France.

ptsd

Lili Rugierry, une psychothérapeute française a développé depuis quelques années une technique particulière qui est un merveilleux mélange d’ Hypnose et d’Emdr. Le but est d’aider de manière efficace et rapide les personnes victimes de stress post traumatique. Elle a nommé sa méthode RITMO ( Retraitement de l’Information Traumatique par les Mouvements Oculaires).

Les personnes ayant vécu des traumatismes gardent des angoisses, le trauma continue de les affecter (flashs, image, pensées…). Ils évitent certaines situations, activités, pensées en lien avec ce traumatisme, ce qui peut provoquer des difficultés de concentration, problème d’insomnie, anxiété, angoisses… Même des dizaines d’années plus tard.

Comment fonctionne le RITMO?


Le RITMO est basé sur des stimulations visuelles, auditives ou corporelles de gauche à droite pendant que la personne se replonge dans son souvenir. Ce principe a pour objectif  de stimuler les zones du cerveau impliquées jusqu’à digérer le traumatisme en le séparant de l’émotion ressentie. La personne est alors capable de repenser à son traumatisme sans en être affectée.

En règle générale, une à deux séances suffisent  pour se débarrasser de l’émotion reliée au traumatisme.

Quand utiliser le RITMO?

Le RITMO fonctionne très bien sur le syndrome de stress traumatique mais également sur les traumatismes uniques comme un accident, un deuil, une agression, une humiliation, une séparation…

EMDR pour traumatisme

On peut également utiliser le RITMO sur des blocages émotionnels, des comportements compulsifs, des peurs, des performances sportives…

L’hypnose appliquée lors des séances permet de mettre la personne dans un état ressource. L’hypnose et l’EMDR additionnées créent un certaine synergie.

Le RITMO nous montre à quel point notre capacité d’auto-guérison est importante grâce à la plasticité de notre cerveau. Chaque jour les Neurosciences nous apportent la preuve de ces mécanismes de résolution intérieure.

RITMO traumatisme

Site de Lili Ruggieri sur ce lien.

Vous souhaitez avoir plus d’informations sur cette technique ou prendre un RDV, suivez ce lien.

Libération des traumatismes par le RITMO (EMDR ).

EFT – Freedom Emotional Technique

EFT – Freedom Emotional Technique

Qu’est ce que l’EFT?

L’EFT est l’acronyme de Emotional Freedom Technique ou technique de libération émotionnelle en Français. Cette technique à été fondée aux Etats Unis en 1993 par Gary Craig.

Elle consiste à alléger les souffrances émotionnelles et psychologiques des personnes. Le but est de stimuler par tapotement des points présents sur le trajet des méridiens répertoriés par la médecine chinoise. Ces stimulations vont avoir pour effet d’éliminer les perturbations dans le système énergétique du corps et ainsi permettre de se libérer d’un blocage émotionnel.

Malgré sa simplicité et sa facilité d’utilisation, elle s’avère être une technique extrêmement efficace.

Pourquoi utiliser l’EFT?

Nous pouvons utiliser l’EFT pour se libérer d’une émotion négative du quotidien comme une peur, de la tristesse, une angoisse, du stress, une douleur d’origine émotionnelle.

Quelques minutes suffisent pour retrouver une certaine sérénité.

Bien être au travail

Elle permet également de se libérer de blocages inconscients, d’améliorer ses capacités physiques et intellectuelles, développer de la confiance en soi, améliorer sa relation aux autres.

Comment utiliser cette technique?

Pour commencer il faut identifier la problématique , le ou les évènements déclencheurs.

La séance consiste à tapoter avec deux doigts sur des points précis (ces points correspondent à des points d’entrée et de sortie des méridiens d’acupuncture), et tout ceci en répétant une phrase en relation avec la difficulté.

points acupuncture

6 à 8 Tapotements sur chaque point dans un ordre précis. Il s’agit d’une séquence. Une séquence peut durer 1 à 2 minutes et elle peut être répéter jusqu’à une dizaine de fois en fonction de l’intensité de l’émotion après chaque séquence.

Tout les monde peut pratiquer l’EFT de manière autonome à la maison, au travail…

Dans ce lien vous pouvez voir une démonstration très explicite de David le François, ainsi qu’une explication claire sur la Psycho-énergétique

Me contacter pour une séance.

Et vous, quelles croyances vous barrent la route?

Et vous, quelles croyances vous barrent la route?

Qu’est ce qu’une croyance ou un système de croyances?

 

Croyance et système de croyances

« Je suis maladroit », « je ne suis pas à la hauteur pour ce poste », « la vie est dure », « je galère pour me réveiller le matin », « il faut travailler dur pour réussir », « il faut souffrir pour être belle », « la cigarette me dé-stresse », « je crois que dormir est une perte de temps »…

 

Nous sommes fait de croyances!

 

Toutes les affirmations ci-dessus ne sont que des croyances. Ces croyances ne sont rien d’autre que des points de vue extrêmement forts que l’on érige en vérités. Ces croyances  répondent à nos doutes et à des situations en général inconfortables et pourtant liées à notre condition humaine.

Les croyances sont donc attelées à notre mécanisme de survie, c’est donc une méthode naturelle pour nous pour faire face aux dangers.

Ces croyances ou ce système de croyances (groupe de croyances) organisent notre perception du monde ou comme on peut dire en PNL: « modélisent notre carte du monde ».

De manière objective nous pouvons dire qu’elles sont complètement invérifiables. Elles sont responsables de nos choix ou non choix. Nous sélectionnons donc toutes les informations qui confirment notre système de croyances, quitte à distordre la réalité.

Ainsi nous nous confortons dans nos croyances (ex: si je pense être maladroit, mon attention va se porter sur tous les moments de la journée où j’ai pu l’être en me disant « Oh c’est pas possible, qu’est ce que je suis maladroit !!! »

 

Comment naissent ces croyances?

 

Elles se construisent tout au long de notre vie, elles se renforcent au fil de notre éducation, de nos valeurs familiales, de notre culture, de nos rencontres, de nos expériences…

Tout comme les valeurs, elles résultent très souvent d’une adoption ou d’un rejet, familial, culturel, social… Nos croyances ne traduisent absolument pas la réalité mais uniquement notre propre réalité.

Nos croyances nous aident à donner du sens et entraînent des règles de vie. (si je pense que le don de soi est important, je peux devenir bénévole pour une association).

Bien entendu, chaque être possède ses propres expériences, ses propres perceptions et interprétations.

 

Chacun sa réalité

 

Cela fait trois fois que je croise cette personne et elle ne me dit pas bonjour, j’en déduis que c’est une personne antipathique! Ceci est une petite croyance, qui n’a pas forcément une lourde conséquence.

Par contre des croyances fondamentales se glissent dans notre chemin de vie. Surtout lorsque nous sommes enfant et que nous absorbons les choses.

Prenez comme exemple un enfant calme et posé en train de jouer tranquillement sans faire de bruit. Imaginez ses parents le féliciter pour son comportement. L’enfant peut absorber en lui la croyance que :  » Pour être apprécié, mieux vaut rester tranquille dans son coin! »

Au contraire, imaginez que ses parents ne lui fassent aucune remarque, l’enfant peut en déduire qu’il faut nécessairement se faire remarquer pour attirer l’attention de ses parents et exister!  »

Notre système de croyances est inévitable, il nous permet de donner un sens à ce que nous faisons, observons, pensons…

Les injonctions de nos parents, de nos professeurs, éducateurs, les traditions familiales, les diktats de la société… sculptent notre système de croyances.

 

Comment ce système de croyances nous influence?

 

Qu’ elles soient positives ou négatives, nos croyances sont responsables de nos directions de vie et de nos actions. Elles naissent, s’adaptent, se renforcent au fil de notre interprétation de faits, d’événements, de débats…

Si vous croyez fortement que le monde est beau et que l’humain est capable de remettre d’aplomb l’équilibre climatique, alors vous irez dans cette direction. Sans pour autant vous isoler dans une grotte au fond des bois, vous ferez attention à vos déchets, vous couperez la veille de vos appareils électriques la nuit etc…

En fait, nul ne le sait. Il existe pas de vérité fondamentale sur l’issue de ce dérèglement climatique. Le fait de penser qu’il est possible d’agir ou alors que cela ne sert à rien appartient à chaque individu.

Si vous pensez qu’il est encore possible d’agir, vous aurez peut-être tendance à vous irriter contre les gens qui pensent le contraire, et également trier et enregistrer uniquement les informations qui vont vers votre point de vue. Vous renforcerez donc votre croyance. Vous vous engagerez ainsi à trouver des solutions et à construire un système de croyances motivant pour sauver cette belle planète.

 

Chacun sa « carte du monde »

 

Souvent considérées comme la vérité absolue, nos croyances influencent directement notre rapport aux autres, nos pensées, nos idées, notre état d’esprit, nos actions. Mais il y a autant de vérités qu’il y a de personnes, une vérité pour l’une ne l’est pas forcément pour l’autre.

A partir de là commence la difficulté relationnelle.

Si votre soeur, ou votre frère pense que vos parents ont une préférence pour vous, alors il peut s’installer un sentiment de jalousie, colère, frustration, ce qui viendra tâcher les relations familiales. Mais aussi cette sensation d’être mal aimé qui s’est établie comme une certitude risque d’engendrer de nombreux désordres et confusions dans la relation à l’autre.

Remettre en cause une croyance peut s’avérer périlleux. Quand on secoue une croyance fondamentale, on secoue les bases de la personne, c’est à dire: son identité. Alors quand deux croyances se confrontent, attention aux secousses!

La plupart des conflits entre parents et adolescents se trouvent sur ce terrain là. Dans son processus d’identité et son désir d’être différent, l’adolescent qui sature des croyances familiales et parentales, s’intéresse à de nouvelles expériences et visite de nouvelles croyances, parfois à l’opposé des croyances originelles.

C’est aussi grâce à ce processus de remise en question et de réflexion sur nos croyances que nous faisons évoluer notre carte du monde. La route vers le savoir nous aide à lutter contre le formatage de nombreuses croyances.

Les croyances font également partie de notre système d’apprentissage. Connaissez vous l’ effet Pygmalion, qui repose sur le fait que si un enseignant croit en la réussite de ses étudiants, les résultats de ses élèves vont aller dans ce sens là. A l’inverse on parlera de l’effet Gollem si ce dernier ne croît pas aux capacités de ses élèves, sa croyance aura de lourdes conséquences.

 

Effet Pygmalion

 

Croyances limitantes et croyances aidantes

 

Lorsqu’une croyance est utile, on l’a qualifie de croyance aidante. Il est très utile de savoir analyser nos croyances aidantes pour en prendre le plus grand soin. Si je pense que je suis capable de réussir facilement tout ce que j’entreprends, cette croyance aura une grande influence dans mon projet de vie.

A l’inverse, nous parlerons de croyances limitantes. Si je pense qu’il faut en baver pour réussir, cette croyance pourrait bien me mettre des bâtons dans les roues.

Métaphoriquement on pourrait dire que les croyances aidantes seraient comme un tremplin pour notre vie alors que les limitantes seraient comme un boulet relié à notre pied.

 

croyance limitante

 

Nous vivons le monde à travers nos croyances

 

En réalité, nous observons et bâtissons le monde comme nous le croyons. Si je crois que je suis  » nul en maths », je vais me placer au fond de la classe, je ne vais pas me fatiguer à réviser et encore moins à réfléchir devant ma copie! Et devinez quoi? Je vais avoir une sale note qui confirmera bien le fait que je suis nul en maths!

Rappelez vous en 2008 aux J.O de Pékin, le nageur Mickael Phelps est arrivé en annonçant qu’il repartirait avec 8 médailles d’or, tous les journalistes l’ont pris à la rigolade, mais il est repartit avec ses 8 titres, quelle aurait été sa performance sans cette croyance?!

 

système de croyances

 

La présence de nos croyances est considérable! Nous pouvons avoir du mal à les identifier car un bon nombre d’entre elles est bien caché. Et les plus importantes, donc les plus influentes se trouvent à un niveau inconscient, fortement ancrées, rattachées à notre identité, elles régissent nos capacités, nos comportements…

Si nous agissons sur ce système de croyances, nous intervenons sur notre perception du monde et changeons notre position dans ce monde.

 

Il est temps de bousculer vos croyances!!!

 

Le bonne nouvelle, c’est que l’on peut remettre en question ses croyances, supprimer des croyances limitantes, adopter des croyances aidantes. C’est une voie d’introspection, où l’écoute et la connaissance de soi est primordiale.

Le travail sur les croyances n’est pas anodin car il touche aux structures de la personnes et à son modèle du monde.

Modifier une croyance ou en supprimer une autre introduit un déséquilibre. Mais après tout, ne faut il pas rompre cet équilibre pour accéder au changement désiré?!

Alors à partir d’aujourd’hui lorsque quelque chose vous bloque dans vos objectifs, posez-vous la question: Quelle croyance limitante est en travers de mon chemin?

Vous désirez en parler? suivez ce lien 😉

 

Fred Galot

Un très bon livre sur le sujet: Changer les systèmes de croyances avec la PNL de Robert Dilts

 

 

 

 

 

 

 

 

La notion d’ Intention Positive

La notion d’ Intention Positive

Qu’est ce que l’Intention Positive?

 

Vous êtes vous déjà posé la question: pour quelles raisons un comportement ou une habitude sont compliqués à changer même si vous avez conscience des effets négatifs, toxiques ou bloquants pour vous ou les personnes qui vous entourent? Il y a derrière chaque comportement une bonne raison qui est certainement utile pour vous, et uniquement pour vous. C’est ce que l’on appelle l’ Intention Positive.

 

Nous ne sommes pas ce que nous faisons

 

Il existe un présupposé en Programmation Neuro Linguistique : « Ton attitude n’est pas ce que tu es, tu n’es pas ce que tu fais ». Ce présupposé fait la distinction entre un individu et son comportement. Ce concept n’est pas toujours facile à admettre quand on voit certains comportements mais il permet de comprendre beaucoup de choses.

 

Alors pourquoi faire la distinction entre Etre et Faire?

 

Déjà pour éviter de réduire une personne à ses faits et gestes. Ces comportements peuvent être observables dans un contexte et être absents dans une autre. L’environnement peut aussi influencer ces comportements de différentes manières. Vous n’aurez peut-être pas les mêmes attitudes dans le cadre professionnel ou personnel.

 

 

Il est également plus facile de se dire « je vais changer un comportement qui ne me convient plus » plutôt que « je vais changer ce que je suis, c’est à dire mon identité, avec mes valeurs et mes croyances »

 

J’évalue le comportement

 

Developpement personnel

Si nous prenons cet notion d’intention positive, nous pouvons observer qu’un comportement n’est ni bon ni mauvais en soi. Il serait plutôt de l’ordre d’être adapté ou non à la situation dans laquelle il est relié. Malheureusement il est plus simple et rapide d’un point de vue « morale » de juger de la valeur d’un comportement (c’est bien ou c’est mal) plutôt que d’avoir un point de vue relationnel pour garder une certaine qualité dans la relation et voir les comportements sous cet angle « empathique » (c’est adapté, ce n’est pas adapté)

Malheureusement certains comportements déclenchent chez nous une réaction émotionnelle qui nous empêche de prendre un certain recul et nous fait réagir de façon impulsive (et oui! cela bouscule certaines de nos valeurs!)

Pour résumer, un comportement n’est ni bon, ni mauvais, il est adapté ou non à un contexte donné.

 

L’equilibre de fonctionnement

 

 

Lorsque la personne à créer un équilibre avec ce comportement non adapté, la seule prise de conscience ne suffit pas toujours pour réaliser le changement désiré. Elle a créée une homéostasie autour de cette habitude, bouger cette habitude bousculerait totalement cet équilibre.

 

 

Le manque de choix

 

 

Souvent la personne est enfermée dans ce comportement ou habitude car elle est limitée en terme de choix pour satisfaire son intention positive. L’interêt du développement personnel est d’accompagner cette personne à enrichir, élargir sa palette de choix afin de faire face à des situations de façon plus appropriées.

 

 

Identifier les intentions positives

 

Pourquoi vous réagissez ou vous vous comportez de cette manière, en quoi c’est bénéfique pour vous?

Si vous êtes fumeur(se), que vous apporte la cigarette? est ce qu’elle vous aide à gérer le stress, à vous autoriser une pause? Vous tient-elle compagnie quand vous êtes seul(e)? Vous permet-elle de faire de nouvelles connaissances à la sortie du restaurant quand vous sortez fumer?

 

 

Si vous avez tendance à grignoter et prendre du poids? Est ce que cela vous aide à camoufler temporairement le stress? à éloigner des prétendants(es) suite à une rupture douloureuse? à être plus fort(e), c’est vrai on nous a souvent dit enfant: « mange pour avoir des forces! ».

Identifier les intentions positives et se poser la question: par quoi je peux remplacer mon comportement tout en continuant de satisfaire mon intention positive? C’est déjà faire le premier pas vers le changement.

 

Fred Galot Hypnose

 

 

 

Gestion du Stress avec la Cohérence Cardiaque

Gestion du Stress avec la Cohérence Cardiaque

Qu’est ce que la Cohérence Cardiaque?

 

Le lien entre coeur et cerveau est très puissant.

 

 

Nous n’imaginons pas à quel point notre coeur est relié à notre cerveau. Le coeur possède pas de loin de 100 000 cellules neuronales qui influencent notre cerveau.

Ce pouvoir du coeur sur nos émotions et notre cerveau a été au centre des recherches de l’institut « HearthMath Institute » de Californie qui a développé la Cohérence cardiaque dans les années 90.

Cette technique de relaxation se base sur des exercices de respiration pour mettre notre rythme cardiaque à l’équilibre comme vous pouvez le voir sur le schéma suivant.

 

 

Ce rythme qui a tendance à se déstabiliser au moindre bouleversement émotionnel et affecter notre bien être physique et psychique.

Cette méthode est de plus en plus utilisée dans de nombreux cabinets thérapeutiques comme outil complémentaire.

Sur le schéma précédent vous pouvez observer comment le coeur fonctionne lorsqu’il se trouve en cohérence. Lorsque la courbe est régulière nous équilibrons notre taux de cortisol (hormones qui en excès est responsable du stress) et notre taux de DHEA (bien être). Lorsqu’il y a équilibre entre les deux (d’autres hormones entrent également en jeu), notre état émotionnel est neutre.

 

Pourquoi utiliser la Cohérence Cardiaque au quotidien?

 

Pour pouvoir bénéficier des nombreux effets positifs que l’utilisation de la cohérence cardiaque procure.

De nombreux effets ont été documentés par articles, des publications… Ces effets sont d’ordre physiologiques et psychologiques.

Voici quelques exemples:

Sur le plan psychologique:

  • Diminution du stress
  • augmentation de l’énergie
  • augmentation de la résilience
  • favorise la prise de décision
  • impression de prise de distance
  • capacité à pouvoir lâcher prise
  • capacités intellectuelles augmentées
  • équilibre émotionnel
  • augmentation de la concentration et facilite la mémorisation
  • gestion du sommeil

sur le plan physiologique:

  • réduction du taux de cholestérol
  • facilite la digestion
  • améliore le diabète
  • meilleure gestion du poids
  • gestion de l’hypertension
  • diminution des douleurs chroniques
  • défenses immunitaires renforcées
  • diminution des risques cardio-vasculaires

 

Un tas de bonnes raisons pour commencer aujourd’hui !!!

 

Comment pratiquer la Cohérence Cardiaque?

 

La Cohérence se pratique régulièrement pour avoir des effets bénéfiques. Une routine régulière de courte durée (3 x 3 minutes par jour) a installer au quotidien pour induire un changement positif durable.

La pratique la plus simple est la méthode 3.6.5 soit:

  • 3 fois par jour (au réveil, à midi et en fin d’après midi),
  • 6 respirations par minute ( 5 secondes d’inspiration par le nez et 5 secondes d’expiration par la bouche)
  • pendant 5 minutes (on peut débuter à 3 minutes)

 

Comment progresser?

 

Il existe de nombreux livres et tutos sur le sujet, des capteurs comme « Urgo Feel » permettent de mesurer en direct votre rythme cardiaque et suivre l’évolution en temps réel.

L’application Respirelax+  permet d’être guidé efficacement durant les 5 minutes.

La video du Dr David O’Hare et d’un collègue Hypnothérapeute David Vigneron vous permet d’avoir plus de détails sur cette pratique qui va vous changer la vie.